Le rôle du conditionnement d’un produit

Presque tous les produits qui sont commercialisés sur le marché subissent un conditionnement industriel. C’est en réalité le choix des emballages et des contenants pour faciliter la distribution et la conservation des articles.

Les différents types de conditionnement d’un produit

Il existe deux types de conditionnement pour emballer un produit. Il s’agit du conditionnement normal et du conditionnement à façon. Le conditionnement à façon consiste à réunir un certain nombre de produits sous le même emballage pour en faire juste un lot. Ce conditionnement est réalisé grâce aux emballages secondaires tels que les étuis, les cartons et les boîtes. Pour la promotion d’un article ou d’un produit, on sollicite généralement les services du conditionneur à façon. Il y a des articles qui se vendent généralement mieux en lots. Par contre, le conditionnement normal fait appel à un emballage des articles à l’unité. Il est fonction du type de produits dont le contenu à savoir le gaz, la poudre ou le liquide. Ce sont des emballages qu’on assimile aux contenants. A titre d’exemple, on peut citer les pots, les flacons, les seringues, les tubes et les pots. Le fournisseur d’emballage plastique personnalisé et recyclable est mis à contribution dans les deux types de conditionnement. Il aide à la personnalisation des produits et des marques.

Les rôles du conditionnement d’un produit

Les produits industriels existent sous différents types d’emballages et de formes. Le conditionnement n’est point un aspect à ne négliger au cours de la mise en commercialisation d’un produit. L’emballage aide à préserver les articles et les produits dès la sortie de l’usine en passant par l’entreposage jusqu’à l’utilisation. Les experts du conditionnement industriel proposent une gamme variée de contenants selon le type de produit à emballer. L’emballage d’un article ne se résume pas seulement à le contenir ou à le protéger. Il sert aussi à démarquer le produit des autres concurrents sur le marché. L’emballage permet d’identifier un produit. Il constitue l’identité d’un produit par son aspect. Si la plupart des emballages étaient similaires, il sera bien difficile de faire la différence entre les produits. Les conditionneurs industriels proposent dès à la clientèle des sérigraphies et des étiquetages de meilleure qualité pour donner en principe au contenant un aspect qui le caractérise.

Les différentes couches de conditionnement

Le conditionnement industriel peut se réaliser en 3 différentes couches. La première couche est appelée le conditionnement primaire. C’est l’infirme quantité offerte à la commercialisation au consommateur. On parle d’unité de vente consommateur. C’est un conditionnement qui enveloppe la quantité minimale de produit que le client peut acheter. Il est éliminé toutefois par le consommateur final. Le conditionnement secondaire vient en appoint au primaire. Il protège le conditionnement primaire. Il facilite la mise en linéaire et surtout le recyclage de l’emballage par le distributeur. Ce sont des emballages courants tels que les étuis carton à rabats, à ouverture facile ou les coffrets. Le conditionnement d’expédition ou tertiaire assure le stockage et le transport. Ce sont des variantes logistiques pour le transport des produits chez l’industriel ou en magasins en grande quantités.

Le conditionnement garantit en principe la conformité ainsi que les caractéristiques nécessaires du produit. Le conditionnement d’un produit frais par exemple évite avant tout l’oxydation de son contenu. Un accent particulier doit être mis dès lors sur les emballages à utiliser.


Hébergement web illimité




Laisser un commentaire