Mycose génitale : un homme peut aussi être atteint

Moins connu et répandu que la mycose vaginale de la femme, la  mycose génitale ou  balanite candidose ou encore mycose du gland peut également toucher l’homme. Elle se localise au niveau du gland. Ce type d’infections génitales est le plus souvent bénin. Ce facteur ne signifie absolument pas qu’elle doit être négligée. Son éradication nécessite une prise en charge médicamenteuse, d’autant plus que les risques de récidives sont très fréquents. Dans cet article consacré à la mycose chez l’homme nous faisons le tour de  tout ce qu’il y a à savoir sur ce sujet à ne pas prendre à la légère.

La mycose du gland chez l’homme : quels en sont les caractéristiques ?

La mycose du gland ou balanite candidose est, comme chez la femme en cas de mycose vaginale, due à la prolifération de champignons de taille microscopique appelés Candidas Albicans. La multiplication de ces agents pathogènes est responsable des infections de type mycoses au niveau des parties génitales de l’homme. Présents dans le corps humain, ces champignons sont généralement inoffensifs pour la santé. Mais en cas de multiplication importante, ils entraînent la survenue d’une balanite candidose.

Quels sont les facteurs en cause dans la mycose de l’homme ?

S’il y a bien un facteur qui se distingue des autres, c’est le manque ou l’excès d’hygiène au niveau de la zone génitale de l’homme. La prise de traitements spécifiques tels que les antibiotiques ou les immunodépresseurs (en cas de cancer ou de HIV) peut également être responsable de ce type d’infection. Les hommes non circoncis sont plus sujets aux balanites candidose. Des impuretés peuvent se loger au niveau du prépuce et déclencher des infections mycosiques. Pour cette raison et également par mesure d’hygiène, le nombre d’hommes qui recourent à la circoncision est de plus en plus important.

Quels sont les symptômes majeurs d’une mycose masculine ?

A l’instar de la mycose vaginale chez la femme, les symptômes d’une mycose chez l’homme se manifestent par des démangeaisons très désagréables, des rougeurs, une irritation et un potentiel gonflement au niveau du gland. Une sensation de brûlure peut accompagner ces symptômes. Si des traces blanches localisées au niveau du sillon du gland apparaissent, le diagnostic de mycose génitale est de plus en plus probant. Dans tous les cas, dès la survenue de ces symptômes, prenez rendez-vous chez votre médecin.

Comment traiter une mycose génitale chez l’homme ?

Une fois le diagnostic confirmé par un médecin, le traitement consiste en l’application locale, c’est-à-dire au niveau du gland d’une crème antifongique. Il est bon de savoir que la mycose de l’homme n’est pas contagieuse. Cependant, par précaution il est recommandé de pratiquer une toilette intime après un rapport sexuel et de préférence d’utiliser un préservatif durant la phase de traitement.


Hébergement web illimité




Laisser un commentaire