À quoi sert le CPC ?

Les entreprises ont recours à différentes stratégies marketing pour générer du trafic sur leur site de vente en ligne. Le CPC représente l’une de ces stratégies. Elles sont plus en plus plébiscitées à cause des nombreux avantages qui découlent de leur utilisation. Voici l’essentiel à retenir.

CPC, qu’est-ce que c’est ?

Le CPC (Coût par clic) aussi appelé paiement par clic correspond à un mode de tarification des espaces publicitaires. Il met donc en relation un annonceur qui souhaite acheter un espace publicitaire à une entreprise qui lui permettra de diffuser sa campagne. Ce modèle de paiement permet donc aux annonceurs de payer à condition qu’un visiteur clique sur la publicité.

En ce qui concerne les moteurs de recherche, ils mettent souvent en place un système d’enchères. L’annonceur fait alors des enchères sur un certain nombre de keywords (encore appelés mots-clés) liés à son activité ou à sa cible. Le CPC peut être défini également de manière fixe, ou encore sans aucune variation. Il concerne aussi bien les liens contextuels que les liens sponsorisés.

L’avantage principal que propose le coût par clic est qu’il se veut d’abord rentable. L’annonceur paie seulement lorsqu’un visiteur clique sur l’annonce mise en place. De plus, vous avez la possibilité de suivre votre budget. Cela vous permet de suivre notamment la rentabilité des investissements. De cette manière, vous pouvez étudier les retombées de votre campagne publicitaire en prenant en compte le nombre de trafics généré, le nombre de visiteurs, etc.

Le CPC, comment ça marche ?

Le fonctionnement du CPC est très simple. Lorsque vous procédez par exemple à une campagne de référencement payant sur un moteur de recherche, vous payez alors au CPC. Dans ce cas, le moteur de recherche utilise un système d’enchères au CPC sur des mots-clés qui sont liés à la cible marketing des annonceurs ou à leur activité. Autrement dit, le CPC consiste à louer par le biais d’un hébergeur des espaces publicitaires.

Une fois que la publicité est mise en place sur le site web, l’annonceur rémunère l’hébergeur, ceci à chaque clic effectué par les visiteurs sur le site. En outre, le CPC met en relation le degré de sensibilité de l’audience à l’annonce (taux de clic) avec le Coût Pour Mille (CPM). Pour en savoir plus sur le Coût Pour Mille, cliquez ici. Il s’agit donc d’un excellent moyen pour réussir sa campagne publicitaire basée sur le référencement payant.

Quels sont les différents types de CPC ?

Il existe trois différents types de coûts par clic. Dans un premier temps, vous avez le coût par clic maximal. Dans ce cas, l’annonceur a la possibilité de définir lui-même le montant total, qu’il est prêt à miser pour chaque contenu ou pour chaque mot-clé. Cette somme détermine donc le montant maximum que l’annonceur déboursera pendant la campagne publicitaire.

Ensuite, vous retrouverez le coût par clic moyen. Dans ce cas, le CPC varie en fonction des prix et des enchères. Il s’agit d’une meilleure alternative pour obtenir un nombre important de clics avec un petit budget. Il est calculé en divisant le coût par le nombre de clics. Par ailleurs, le CPC moyen représente un véritable indicateur de performances pour suivre l’évolution de vos campagnes publicitaires. Enfin, vous avez le coût par clic réel. Il est généralement défini par le moteur de recherche lui-même.

Laisser un commentaire