Tout sur le crowdfunding à Madagascar

crowdfunding à Madagascar

Aussi appelé financement participatif, le crowdfunding à Madagascar est un concept né dans les années 2000. Il s’est rapidement développé avec l’essor d’internet. Il s’agit d’un moyen permettant d’avoir du financement alternatif qui n’utilise pas les outils classiques et ne passe pas par les circuits traditionnels, notamment bancaires. Le concept consiste plutôt à faire appel à des ressources financières auprès des internautes pour assurer le financement d’un projet quelconque. À travers cette technique, un porteur de projet peut avoir tout ou une partie du fonds nécessaire sous forme de dons, de participations ou de crédits rémunérés pour démarrer son projet.

À qui s’adresse le crowdfunding à Madagascar ?

Le crowdfunding à Madagascar s’adresse à tous : associations, collectivités, entreprises, particuliers, et bien d’autres encore.

Dans la plupart des cas, ce sont les entreprises qui cherchent ce type de financement. Il s’adresse aux créateurs ou encore aux repreneurs d’entreprises. Les jeunes entreprises ainsi que les PME qui peuvent rencontrer des soucis à mobiliser les fonds utiles à la mise en œuvre de leur projet en utilisant les modes de financements traditionnels se servent aussi du financement participatif.

En général, les porteurs de projet mobilisent le financement participatif ou crowdfunding à Madagascar pour :

  • avoir un fonds sans forcément faire appel à un établissement bancaire ;
  • trouver un financement additionnel ;
  • tester un projet auprès du marché et construire une communauté de cibles potentielles.

Comment fonctionne le crowdfunding à Madagascar ?

Il est nécessaire de noter qu’il existe 3 sortes de financement participatif. Ce sont :

  • le prêt : qui permet d’avoir un financement et qui peut être gratuit ou rémunéré ;
  • le don : qui peut avoir ou non une contrepartie non financière ;
  • l’investissement : qui permet de sponsoriser un projet entrepreneurial en souscrivant des titres de créance ou de capital et dont la contrepartie est la participation aux éventuels profits du projet.

Crowdfunding à Madagascar : pour quelle plateforme opter ?

Pour mettre en place un projet nécessitant un crowdfunding ou un financement participatif, il est nécessaire de se trouver une plateforme dédiée à cette opération. À Madagascar en particulier, il n’y en a pas beaucoup. Cependant, il existe des plateformes vraiment fiables. C’est le cas de Koti-kota. Cette plateforme propose des possibilités permettant aux porteurs de projet de trouver des moyens pour avoir un financement.

Il est aussi possible de voir des plateformes étrangères pour le crowdfunding. Toutefois, certaines d’entre elles ont des limites géographiques. Elles ne fonctionnent pas partout dans le monde. Seulement dans une zone précise. Il y a également celles qui déterminent les différents types de projets pouvant y être financés. Elles se spécialisent donc dans des secteurs particuliers comme la finance, le numérique, l’environnement, le social, le culturel, le sport, etc.

Dans tous les cas, il est toujours essentiel de bien vérifier la fiabilité de la plateforme. Cela permet d’avoir plus confiance à la sécurité des fonds. En outre, il faut aussi bien regarder chaque projet à financer avant de se décider.

Que doit-on savoir d’autres ?

Il est nécessaire de noter que pour réussir l’obtention du financement pour un projet via le crowdfunding, il faut mettre en œuvre une campagne de communication efficace. Pour ce faire, il est indispensable de faire connaitre le projet à travers les réseaux de communication disponibles dont les réseaux sociaux (facebook, instagram, linkedin, et bien d’autres encore), les plateformes de partage, etc. Il est aussi possible d’inviter les proches à partager le projet afin d’agrandir l’audience. Cela permet de toucher un maximum de cibles et ainsi, récolter dans un bref délai le fonds nécessaire pour démarrer le projet.

Laisser un commentaire